Mon espace candidat

à la une

L'article

Lancement de la 10ème Campagne Handivalides !

Visuel Campagne Handivalides Fidèle au rendez-vous, Marie-Amélie Le Fûr, athlète triple-médaillée aux Jeux Paralympiques sera de nouveau la marraine de cet événement organisé par l’association Starting Block. A ses côtés, Julien Avom Mbume, champion mondial junior d’haltérophilie la rejoint.

Cette dixième édition est une nouvelle fois l’occasion de mobiliser et sensibiliser les universités et les grandes écoles pour favoriser l’intégration des étudiants en situation de handicap dans les campus. Un mot d’ordre pour Starting Block: « Sensibiliser aujourd’hui pour ne pas discriminer demain ».


  • 20 Journées Handivalides à travers toute la France

Affiche Campagne Handivalides

Une vingtaine de campus vont jouer le jeu pendant trois mois, du 28 janvier au 28 mai à Paris, Rennes, Nice, Montpellier, Strasbourg, ou encore Metz.

Il faut savoir qu’un jeune en situation de handicap sur deux arrête ses études après le bac en raison de son handicap. L’objectif de ces journées est donc d’encourager l’inclusion des étudiants en situation de handicap. Pour cela des actions concrètes sont mises en place pour sensibiliser dans les campus qui participent à l'opération : ateliers de sensibilisation et de mise en situation (essayer un parcours en fauteuil, guider une personne aveugle, découvrir la langue des signes), débats, conférences, etc.

Ces événements seront l’occasion d’échanger avec plusieurs acteurs mobilisés comme les missions handicap de grandes entreprises, les structures et associations spécialisées, les associations étudiantes et les administrations des établissements d’enseignement supérieur.

Découvrez le programme du mois de février :

Jeudi 5 février
Supelec campus de Gif-Sur-Yvette (91)
Ateliers : parcours en fauteuil, parcours à la canne, initiation à la langue des signes, atelier sur la surdité , volley assis, atelier Ca Se Dyscute, etc. Un déjeuner à l'aveugle sera également organisé.

Vendredi 13 février
Université Pierre et Marie Curie - paris
Ateliers : parcours à la canne, initiation à la langue des signes, atelier Ca Se Dyscute

Retrouvez l'agenda complet sur le site de l'événement : http://www.starting-block.org/agenda-handivalides/


Lien direct vers l'article

Rencontre Emploi Handicap à Nantes le jeudi 5 février

  • Rencontrez des entreprises qui recrutent

Photo REH 2015 Une quinzaine d'entreprises de la région engagée pour le recrutement de personnes en situation de handicap participe à cet événement: Accenture, GSF Celtus, Bouygues Énergies & Services, SPIE, Sigma Informatique, Capgemini, Caisse d’épargne Bretagne Pays de Loire, Nantes Nord Distribution, Banque Populaire Atlantique, RCBT, etc.

Ces entreprises proposent des postes allant du niveau BEP/CAP au Bac+5 dans la banque, les assurances, le commerce, l’informatique, les télécommunications...


  • Pour en savoir plus

Rendez-vous sur le site www.rencontre-emploi-handicap.com. Vous pourrez consulter les postes à pourvoir et y postuler en ligne (non obligatoire).

Vous pouvez également contacter Jobekia au 02.40.35.30.14 ou vous rendre directement au forum. N’oubliez pas votre CV !


  • Informations pratiques

Date : Jeudi 5 février 2015
Lieu : CCI de Nantes – St-Nazaire
Horaires : de 13h00 à 17h00
Accès : Tramway L. 1, Arrêt “Gare maritime”



Lien direct vers l'article

Défi et handicap : « J’en crois pas mes yeux » se lance dans l’ascension du Mont Ventoux !

Après le succès des webséries humoristiques « J’en crois pas mes yeux » (+ de 2 millions de vues), l’aventure continue ! Guillaume Buffet (voyant) et Jérôme Adam (non-voyant) se sont lancés un défi un peu fou : l’ascension du Mont Ventoux en tandem au mois de juin 2015.


  • Pourquoi ce défi ?

Guillaume et Jérôme en tandem

Un défi à l’image de Guillaume et Jérôme qui s’attachent à faire bouger les lignes du handicap depuis qu’ils se sont associés.

Depuis 2010, leurs webséries sont un succès. Elles abordent les maladresses des relations entre personnes valides et en situation de handicap dans leur quotidien en entreprise. Tout cela sur le ton de l’humour et de la dérision !

Parallèlement en 2014, naît un défi un peu fou : « et si on faisait le Mont Ventoux ensemble, en tandem?». Un pari accessible (presque) à tous et notamment aux personnes aveugles grâce au tandem. Ce défi baptisé « J’en crois pas mes yeux en tandem » sera avant tout un film qui retracera cette belle aventure et la mobilisation qui l’entoure pour démontrer qu’à deux on est plus forts. Avec ou sans handicap.


  • Faisons l’aventure ensemble !

Pour soutenir cette ascension sportive et pour que ce défi prenne tout son sens avec la réalisation d’un documentaire, ils ont besoin du soutien de tous.

Pour cela, une plate-forme de crowd funding (financement participatif) a été mise en place. Les premiers soutiens sont déjà au rendez-vous !

http://www.kisskissbankbank.com/j-en-crois-pas-mes-yeux-en-tandem

Et si vous voulez accompagner l’équipe en haut du Mont Ventoux en vélo ou en tandem, pourquoi pas ?


Lien direct vers l'article

Parler de son handicap au cours de l’entretien d’embauche

Les candidats que nous rencontrons sur les forums nous posent régulièrement la question suivante : comment parler de mon handicap en entretien d’embauche ?

Le handicap est souvent perçu comme un frein à la recherche d’emploi et beaucoup de travailleurs handicapés préfèrent éviter le sujet en entretien. Pourtant, il est indispensable d’en parler avec le recruteur, en particulier si vous avez besoin d’un aménagement de poste (temps de travail, ergonomie du poste de travail, etc.).

Il est important de se préparer aux questions du recruteur sur le sujet. D’une part pour être à l’aise au moment d’en parler et d’autre part pour montrer au recruteur que vous êtes confiant quant à votre adaptabilité au sein de l’entreprise.

  • Un discours en fonction de votre interlocuteur

Si le recruteur que vous rencontrez fait partie d’une Mission Handicap, la tâche est plus aisée. Cette personne est sensibilisée au handicap en entreprise, au courant des obligations et consciente des capacités d’adaptation de la structure. Elle a l’habitude d’en parler et saura vous mettre en confiance.

Si vous passez un entretien d’embauche avec un chargé de recrutement n’étant pas spécialisé dans le recrutement de travailleurs handicapés, ce dernier pourra se montrer plus inquiet. Il peut alors se poser (et donc vous poser) un grand nombre de questions à propos de votre handicap et imaginer qu’il est plus contraignant qu’il ne l’est en réalité. Il ne sera pas forcément tout à fait au courant des obligations des entreprises (loi des 6%). De plus, le handicap peut être un sujet tabou, difficile à aborder pour un recruteur qui aurait peur d’être maladroit. Sachez lui expliquer de quels aménagements vous avez besoin, en vous appuyant par exemple sur vos expériences professionnelles passées.

 

  • Garder en tête votre objectif : être recruté

Au cours de l’entretien, le handicap ne doit pas devenir le sujet de conversation principal. Le recruteur n’a pas besoin de connaître tous les détails relatifs à votre situation personnelle. L’essentiel est de valoriser vos compétences pour l’emploi proposé. Pensez à faire le parallèle entre vos aptitudes et les missions du poste. Peu importe votre statut de travailleur handicapé, vous êtes avant tout un potentiel collaborateur.

Pour toute question au sujet de l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap, n’hésitez pas à contacter nos chargés de recrutement à l’adresse suivante : recrutement@jobekia.com. Vous pouvez également vous rapprocher des acteurs du milieu du handicap comme la SAMETH, les MDPH ou tout simplement la médecine du travail. Consultez notre article "Emploi handicap : à quels organismes s'adresser ?"

Lien direct vers l'article